Comment mettre en place une bonne signalétique chantier ?

Retrouvez comment baliser vos différents chantiers en toute sécurité !

Comment mettre en place une bonne signalétique chantier ?

Comment mettre en place une bonne signalétique chantier ?

La circulation routière peut être parfois altérée par divers obstacles et dangers comme des travaux.

Ce type d’intervention nécessite la mise en place d’une signalisation routière temporaire afin d’alerter et guider les automobilistes et piétons pour permettre au personnel de travailler en toute sécurité et assurer une fluidité de circulation.

Pourquoi signaler son chantier ?

- Prévenir les automobilistes du danger.
- Protéger le personnel qui intervient sur la zone de travaux.

La signalétique temporaire, régie par la loi

En effet, toutes les informations sont reprises dans l’instruction ministérielle sur la signalisation routière – 8ème partie. Voici les principales caractéristiques :

Les catégories de panneaux

Il existe trois types de signalisation sur un chantier : la signalisation d’approche, la signalisation de position et la signalisation de fin de prescription.



La signalisation d’approche : elle doit être mise en place afin de prévenir et sensibiliser les différents automobilistes au danger.
Elle s’installe avant le chantier et concerne les panneaux de type AK symbolisant des dangers de type travaux, projection de gravillon, signaux tricolores..




La signalisation de position représente les différents panneaux sur le chantier, elle sert principalement au balisage de la zone de travaux ainsi qu’au guidage des automobilistes et piétons de type balise, barrière, cône de signalisation, séparateur de voie, lisse..




La signalisation de fin de prescription permet d’indiquer aux automobilistes et piétons la fin de la zone de danger.
Elle concerne les panneaux de type BK

La dimension des panneaux

La taille du panneau doit être adaptée au type de route et de l'empacement :

- En milieu urbain : la gamme « petite » peut être placée sur les routes étroites.
- Sur routes bidirectionnelle : c’est la signalisation de type «normale» qui doit être utilisée.
- Sur routes à chaussées séparées : la signalisation de type « grande » est obligatoire.
- Sur autoroute : la signalisation de type « grande » est obligatoire.

Tableau de taille des panneaux

GAMME

Petite

Normale

Grande

Triangulaire

700 mm

1000 mm

1250 mm

Carré

500 mm

700 mm

900 mm

Carré

650 mm

850 mm

1050 mm

Octogonale

600 mm

800 mm

1000 mm

La rétro réflexion

Tous les panneaux en signalisation temporaire doivent être rétroréfléchissant. Seul les panneaux de type K, KR et KXC ne doivent pas l’être : 


Classe 1 : rétroreflexion peu intense, adapté en rase campagne ou en agglomération
Classe 2 : rétroréflexion haute, adapté sur routes fréquentées et autoroutes

La hauteur à respecter



La règle pour l’implantation des panneaux de dangers temporaires est de 1 mètre jusqu’à 2m30. Cependant si le panneau est muni d’une fixation au sol de type bi pied, pied solidaire… la hauteur peut être ramenée 0,50 mètre.

Retrouvez les différents schémas et l’intégralité des explications de la loi sur notre Blog Direct Signalétique

Les différents types de chantier :

Il existe tout d’abord deux types de chantiers :

- Les chantiers mobiles qui regroupent les chantiers ayant un avancement continu
- Les chantiers fixes qui ne subissent aucun déplacement, la zone de travaux reste identique.

De plus, s’ajoute au type de chantier, la zone dans laquelle il se trouve. En effet, en fonction de l’emplacement, vous devrez mettre en place une signalétique différente notamment quand le chantier déborde partiellement ou s’il est complètement sur la route.

Quelles étapes à respecter pour bien sécuriser son chantier ?



Il est indispensable de mettre en place une signalétique temporaire afin d’indiquer la zone de travaux, la réduction de vitesse ainsi que la déviation quand cela est nécessaire afin de rendre fluide la circulation.



Quand cela est nécessaire, il faut mettre en place une circulation alternée ou une déviation pour les automobilistes mais également pour les piétons quand c’est nécessaire. En effet, pour les automobilistes, choisissez l’itinéraire qui aura le moins d’impact sur leur parcours en mettant aux intersections les panneaux indiquant la déviation. Pour les piétons, vous devez également créer un itinéraire secondaire pour qu’ils circulent en toute sécurité et mettre en place un panneau déviation pour piéton.

Quand ce type de circulation est mis en place il est nécessaire de mentionner les circonstances du problèmes (par exemple route inondée, braderie…) et indiquer par des panneaux l’itinéraire secondaire à suivre.

Lorsque la route est à circulation alternée, il est également nécessaire de mettre en place une réduction de vitesse ainsi qu’un feu tricolore.



Pensez à mettre en place un système de balisage du chantier pour une protection du personnel.

En effet, le personnel doit également être protégé, c’est pour cela qu’un balisage est indispensable.

Retrouvez l’intégralité de nos produits de signalétique temporaire pour chantier sur le site Direct-signaletique.com